Page 2 of 3

Re: (pcc et mp3) Dibon Afö percussions

PostMessage posted...: Fri 18 Dec 2009 10:31
by Mike
Pour moi, la chauffe est nécessaire dans de nombreux morceaux. Elle peut consister à accélérer (la plupart du temps) mais pas toujours : en particulier dans les rythmes de dununba, la chauffe n'accélère pas et le rythme reste posé (contrairement aux versions de Mamady ou c'est du dununba de la mort !!).


gilol wrote:C'est certain que percu studio n'aura jamais le groove comme il faut. Mais j'ai quand même essayer de faire du mieux que j'ai pu... Ce qui me dérange le plus c'est le passage avec les roulés rien à faire c'est vraiment moche sur percu studio.


As tu essayé avec la touche "shift" : elle te permet de faire des triolets et gère l'écartement des notes sur la partition PCC. Habituellement, ça permet d'éviter l'effet mitraillette des roulés. Il faut aussi voir que les roulés ne sont pas toujours très carrés. Souvent, on fait un groupe puis les dernières notes sont plus espacées. J'ai tenté une petite correction en espaçant la dernière note. Je trouve que c'est plus harmonieux ... Mais c'est vrai que Percussion Studio reste très "mécanique" et finalement assez frustrant pour tous ceux qui jouent et qui ont l'habitude des vrais sons.

Dibon-roulé-modifié.pcc




@tte

Re: (pcc et mp3) Dibon Afö percussions

PostMessage posted...: Fri 18 Dec 2009 13:43
by Tempo
Mike wrote:Pour moi, la chauffe est nécessaire dans de nombreux morceaux. Elle peut consister à accélérer (la plupart du temps) mais pas toujours : en particulier dans les rythmes de dununba, la chauffe n'accélère pas et le rythme reste posé (contrairement aux versions de Mamady ou c'est du dununba de la mort !!).


En effet,
mamady Keita wrote:il ne faut pas leur chauffer la tête aux Dunumba


Il ne faut pas accélérer le tempo des rythmes "Dununba" pendant les chauffes.

Un exemple de décélération puis d'accélération de tempo réussit par le groupe Magma
sur une rythmique 7/8: mekanik-destruktiw-kommandoh



Nous dévions doucement vers la question des chauffes et de la fluctuation du tempo dans la musique.

Re: (pcc et mp3) Dibon Afö percussions

PostMessage posted...: Fri 18 Dec 2009 21:33
by Dununfolette
ils ont le mêm "défaut" que les percussionnistes que nous sommes : le volume baisse ou augmente avec le rythme.
En Djembe, il est bien de conserver le même volume quel que soit la variation de rythme, surtout lors des chauffes, sinon c'est un coup à devenir sourd !!! :wink:

Re: (pcc et mp3) Dibon Afö percussions

PostMessage posted...: Sat 19 Dec 2009 13:30
by buldo
La baisse volontaire de volume peut-être un effet sympa dans un morceau.

Re: (pcc et mp3) Dibon Afö percussions

PostMessage posted...: Sat 19 Dec 2009 14:08
by Dununfolette
C'est bien pour ça que j'ai mis des guillemets :wink:

Re: (pcc et mp3) Dibon Afö percussions

PostMessage posted...: Sat 26 Dec 2009 20:06
by pierre
gilol wrote:C'est certain que percu studio n'aura jamais le groove comme il faut. Mais j'ai quand même essayer de faire du mieux que j'ai pu... Ce qui me dérange le plus c'est le passage avec les roulés rien à faire c'est vraiment moche sur percu studio.

Votre version est vraiment sympa, pour le chauffes je n'ai rien contre on en fait aussi. votre entrée c'est les phrase que Mamady vous a appris? Je regarderais le pcc plus tard.

Bonne soirée.


Bonjour,

je profite de ce fil pour dire que "percussion studio" et le ppc, c'est du format ultra propriétaire. Bien sûr, on peut le lire sous Linux, mais en faisant des contorsions. Pour travailler dessus, il faut le logiciel et il ne tourne pas sous Linux. C'et ce qu'on appelle du format propriétaire, qui nous empêche de communiquer correctement. Le mp3 est aussi un format propriétaire, mais il est universel et lu par tous les systèmes.

De plus, j'ai de la peine à écouter du jembé traditionnel joué aussi froidement, alors que les déviances sont l'âme de cette musique. Comment pouvez-vous écouter ça ? Je connais même des professeurs de jembé qui travaillent avec ce logiciel, un honte. C'est vrai que c'est une facilité de pouvoir "placer" les différentes parties, afin de les travailler, mais attention aux mauvaises habitudes.

Bonnes fêtes à tous.

Pierre.

Re: (pcc et mp3) Dibon Afö percussions

PostMessage posted...: Sun 27 Dec 2009 14:09
by Tempo
Pierre wrote:je profite de ce fil pour dire que "percussion studio" et le ppc, c'est du format ultra propriétaire

Oui, la version libre permet uniquement de produire un fichier son (.pcc) temporaire et non enregistrable mais pouvant cependant être capté et enregistré au format wave puis exporté en mp3 grâce au logiciel gratuit audacity.
(Le mp3 est un format pratique pour l'échange sur internet)
Je dis donc tout de même merci au concepteur du logiciel :D


Je pense que réussir à jouer des rythmiques aussi régulièrement que le logiciel est une compétence que j'aimerai acquérir.

La fonction de cette musique est avant tout de faire danser et la régularité du tempo est selon moi la (ma) règle même si je sais
que ça n'est pas toujours l'usage dans la tradition d'origine (usage de la "chauffe"...)

je ne me souviens plus de qui disait:
Une rythmique doit toujours être au plus près d'une précise régularité,
cela fait partie de son élégance


La notion de propriété, dans le cas présent, n'est pas moralement condamnable,
c'est tout de même le résultat du travail d'un concepteur et cela se paye, c'est donc pas immorale.
Il fut un temps où des régimes totalitaires interdisaient la propriété privé, et nous avons vu le résultat.

Pour finir,
Il y aurait encore beaucoup à dire pour défendre les qualités du logiciel Percussion studio,
je dirai brièvement qu'il est un outil pratique pour le partage avec le plus grand nombre
via notamment les forums tels que le notre.

Re: (pcc et mp3) Dibon Afö percussions

PostMessage posted...: Sun 27 Dec 2009 18:19
by gilol
Je pense que Pierre n'as pas de problème quand au fait que percu studio soit payant. La problème et la je suis entièrement d'accord c'est qu'il est disponible uniquement sous Windows... Moi je suis sous mac osx et je doit pour utiliser percu studio virtualiser ou rebooter mon mac.

Je suis aussi d'accord sur le fait que percu studio est vraiment trop machinal et ne laisse rien "transpirer" il ne bouge pas d'un millimètre de la mesure et n'est donc pas vivant comme l'est le vrais jeu. J'entend par la qu'il n'y à aucune interprétation d'une rythmique ou des roulées.

Bonne soirée à tous et bonne fêtes de fin d'année.

Re: (pcc et mp3) Dibon Afö percussions

PostMessage posted...: Tue 29 Dec 2009 20:44
by pierre
Bonjour,

je suis dans un cyber, à Bouaké et je n'ai pas le temps de m'étendre sur le sujet des logiciels propriétaires/libres.

Je vais le faire dès mn retour, car une fois de plus, il y a une confusion entre gratuité et liberté d'utiliser un logiciel sans contraintes. Tu démontre là une méconnaissance totale du problème de la propriété intellectuelle mais je te pardonne, personne ne t'a sans doute encore expliqué le fond du problème. Tout le monde est libre de créer des logiciels propriétaires et d'en vivre, mais l'informatique ne doit pas être enfermée dans des standards qui n'en sont pas (qui sont des standads de marketing). Et en ce qui concerne le parallèle avec les régimes totalitaires et la propriété privée, tu es aussi complètement hors sujet. Le logiciel propriétaire est beaucoup plus totalitaire que le logiciel libre.

Je vais mettre tout ça au point en janvier, dès mon retour.

En attendant, bonnes fêtes de fin d'année.

Pierre.

Re: (pcc et mp3) Dibon Afö percussions

PostMessage posted...: Sat 2 Jan 2010 13:37
by pierre
Tempo wrote:
Fred wrote:Les chauffes, ben... elle sont normal non?


Aujourd'hui, dans la musique destinée à la danse,
le maitre mot est le maintien du tempo, que ce soit dans la musique antillaise, noire américaine, la techno ...


Ah bon ? Sans doute dans les musiques que tu cites, mais dans la musique traditionnelle africaine, sûrement pas. Dans ces musiques, le maître mot est, dans la plupart des cas, accélération du tempo. Je viens de jouer deux semaines à Bouaké et je n'ai pas arrêté d'accélérer, en suivant le soliste. Ce qui est certain, c'est qu'à partir d'une certaine vitesse, on ne perçoit plus le rythme distinctement. On est plutôt dans un "couloir" sonore", qu'il faut suivre à tout prix. Si on décroche en route, il est très difficile de reprendre en écoutant une ligne de dunun, qui devient indistincte à grande vitesse.

Bonne année 2010 à toutes et tous.

Pierre.